Témoignages

Reconquérir la vie : le témoignage inspirant d’Alain face au VIH

 

Je m’appelle Alain, j’ai 61 ans, et je vis avec le VIH depuis 20 ans. Je suis arrivé à la Maison d’Hérelle en février dernier suivant une longue période d’hospitalisation pour un accident cardio-vasculaire. J’avais perdu la mémoire et ma mobilité était considérablement réduite. Je ne pouvais pas retourner vivre seul en appartement.

Quand je suis arrivé ici, j’étais un homme désemparé, stressé et impatient. J’avais beaucoup de difficultés à faire face à la perte d’autonomie que la maladie m’avait infligée. Paralysé partiellement du côté gauche, je me déplaçais lentement et il était difficile pour moi de mastiquer et d’avaler la nourriture. J’étais amaigri, aigre et j’acceptais difficilement l’aide que le personnel de la Maison voulait m’apporter.

Spécialement pour moi, les cuisinières me préparaient des repas en purée qui étaient tellement nourrissants et savoureux que j’ai recommencé à manger avec appétit. J’ai pris 15 livres depuis que je suis ici. Je me suis senti mieux peu à peu et mon humeur s’est améliorée. Mes 3 enfants, que je n’avais pas vus depuis des années, m’ont fait une visite surprise et j’étais en mesure d’apprécier les échanges qui nous ont beaucoup rapprochés.

Il me fait tellement plaisir aujourd’hui de partager les grandes lignes de mon existence avec vous. Il y a quelques mois seulement, je n’aurais jamais pu envisager d’écrire ce témoignage. J’aimerais que mon histoire vous inspire un peu à apprécier les moments les plus simples et anodins de votre vie.

 

Alain D.
Résidant de la Maison d’Hérelle